Accueil - Histoire - Artisanats - Annuaire - Boutique de livres - Galerie - Liens annuaires 1 - Liens annuaires 2 - Liens amis - Plan du site - Mentions légales  

Art Création Décoration - Esther Brassac - 15 rue du boulay - 27930 Emalleville - France - Contact - © tous droits réservés

Artisanat

Dentelle aux fuseaux

Dorure à la feuille

Marqueterie

Métal repoussé

Papier mâché

 

 

Histoire

Costume au Moyen-Âge

Costume  Renaissance

Costume sous Louis XIV

Mythes de la licorne

Petite histoire du pèlerinage

Poupée Pandore

Poupées d’artiste

Saint Martin

Saint Michel

 

 

Boutiques

Boutique de livres

Boutique déco et loisirs créatifs

 

Galeries

Galerie des poupées Pandore
Galerie des tableaux en relief

 

Divers

A propos de l’auteur

Annuaire arts et décoration

Blog

Liens amis - Liens poupées

Liens annuaires

English version

Plan du site

Mentions légales

Art création décoration

Art création décoration
Art création décoration
Art création décoration

Artisanats utilisés

Thèmes d’inspiration

Boutique de livres

Actualités artistiques

Boutique décoration

Galerie tableaux

Galerie poupées

A propos de moi

Accueil du site

Annuaire artistique

Les étoffes au 17ème siècle

 

Les tissus étaient très variés allant du coton à la soie en passant par la laine et toutes sortes de mélanges qui avaient pour nom : basin, étamines, ratine, panne, taffetas...

 

Les Indes fournissaient des étoffes précieuses telles les mousselines vaporeuses ou les indiennes qui seront interdites à partir de 1686.

La siamoise, dont le nom évoque le pays de provenance, était un tissu composé de soie et de coton, souvent rayé, et utilisé pour les vêtements féminins les plus somptueux.

 

Les couleurs les plus prisées par les nobles étaient les plus vives. Il existait, par exemple, de nombreuses nuances de rouge (écarlate, cramoisi, rouge de garance, etc...) plusieurs bleus (bleu d'enfer, bleu mignon, etc...) ainsi que des verts et des jaunes variés.

 

Il existait également des teintes plus subtiles aux noms évocateurs.

 

Au fil du temps, les couleurs deviendront plus courantes dans toutes les couches de la société, le peuple en venant à les préférer aux tons sombres tels que le noir, le gris ou le brun.

 

Les tissus les plus appréciés étaient les étoffes lourdes et coûteuses avec une prédilection pour les couleurs telles le rouge et le bleu foncé.

 

Dés 1665, des mesures restrictives furent prises concernant les broderies d'or. Les garnitures de pierres prirent alors une grande extension dans les costumes tant féminins que masculins.

 

Les "diamants du Temple", cristaux colorés imitant les pierres précieuses, eurent un succès tout particulier.

 

Les soieries lyonnaises comportaient des motifs floraux précieux serrés les uns contre les autres. Le fond en était ivoire avec des motifs multicolores.

 

A la fin du siècle, les motifs seront plus discrets.

Les étoffes sous Louis XIV

Marie-Thérèse d’Autriche et le Dauphin Louis.


La suite du costume féminin sous Louis XIV :

 

Généralités

Introduction à l'histoire du costume féminin

Les coiffures et les chaussures

Quelles coiffures portaient les femmes sous Louis XIV ? Comment étaient les chaussures féminines à cette époque ?

 

Petit lexique

Quelques mots de vocabulaire...

Livres à acheter sur le costume

Livres sur le costume historique depuis l'antiquité jusqu'à nos jours. Livraison gratuite.

Histoire de France
Sélection de livres. Livraison gratuite

 

Page précédente

Page suivante