C’est souvent la pièce centrale d’une maison, notamment quand elle est organisée à l’américaine, c’est-à-dire en espace ouvert donnant sur le salon et la salle à manger. Si nous pouvons observer de très nombreux exemples de cuisines dans les catalogues et dans les magasins, il n’est pas forcément possible de simplement le transposer chez soi. Il y a des contraintes d’organisation de l’espace, ou encore de budget. Le risques de mal anticiper est grand si l’on ne connaît pas à l’avance comment bien organiser l’agencement de sa cuisine. Vu les coûts, il n’y a pas intérêt à se rater. Que ce soit dans le cadre d’une construction de maison nouvelle, d’un déménagement ou encore d’une rénovation de cette pièce, nous allons présenter dans cet article les principaux conseils pour bien faire

La règle des trois activités

Aussi appelée le triangle d’activité en cuisine, il s’agit d’un concept qui permet de définir les trois principales fonctions : la chaleur avec le four et les plaques, la fraîcheur avec le frigo et le congélateur, puis enfin l’humide avec l’évier et la machine à laver la vaisselle. Lorsque l’on cuisine, on voyage entre ces différentes fonctions et il est essentiel d’assurer un déplacement optimal entre tous ces postes. C’est pourquoi des cuisines comme chez Eggo ont intégré à la perfection ces notions pour la plus grande satisfaction des clients. En théorie, il faut que le froid soit proche de l’eau et non pas du chaud. Le plus logique est alors de placer, si l’on conçoit un plan mentalement, le froid à droite et le chaud à gauche sur le même plan, avec en face de cet ensemble la partie eau avec l’évier notamment. Si jamais on opte pour un îlot central, l’idéal serait de le placer sans contrevenir à cette règle des trois activités, du moins sans trop devoir effectuer de détours.

Quelques conseils d’agencement

Quant à la longueur des espaces de travail, c’est-à-dire entre deux éléments bloquants, il est recommandé que ce soit large d’environ une soixantaine de centimètres. C’est une forme de norme plus ou moins officieuse, afin de laisser toute latitude aux activités de cuisine à proprement parler. Malheureusement, ce n’est pas toujours facile de trouver de tels espaces, surtout quand la pièce est plutôt petite, ou assez biscornue. Dans ce cas, il faut opter pour des astuces. Par exemple, choisir des plans de travail déroulants ou rétractables est tout à fait malin pour aller en ce sens. Ensuite, il faut savoir séparer le propre du sale. Les poubelles et autres lieux à déchets ne doivent pas être trop à proximité du lieu de préparation des aliments.  Pour finir, il est primordial de faire sienne la maxime qui dit que le trop est l’ennemi du bien ! L’encombrement d’une cuisine est vite ennuyeux, provoquant même une fatigue et une lassitude, pour finalement arriver à bien des désagréments. Par là, nous entendons qu’il vaut mieux épurer et laisser des espaces dès que c’est possible. Par exemple, les meubles à tiroirs sont les plus indiqués pour que le rangement soit effectif, au lieu d’encombrer les plans de travail.